Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Je voulais vous faire part de plaintes d’agents qui trouvent la température excessive dans leur bureau. Dans mon bureau situé au 17ème , orienté à l’est , au moment où l’appareil de mesure de la médecine du travail est tombé en panne de batterie, il faisait plus de 29° ( et il continuait à grimper ). Au 5ème, 28°9 , a conduit à l’évacuation d’une femme enceinte.

Ceci additionné à une sensation de manque d’air, et peut être à une hygrométrie non conforme. Sans parler des stores cassés , non réparés , dans certains bureaux.

Je souhaiterai que l’on examine la situation de très près car même si la réglementation n’est pas très causante en matière de température ( art. R 232-5 ), elle l’est beaucoup plus en matière de renouvellement d’air . En l’occurence avons nous à minima 25m3 par heure d’air neuf par occupant à chaque étage (v. article R232-5-3 ) ?

Comme je ne me contenterai pas des affirmations d’une direction immobiliere dont, j’ai pu le constater , les intérêts étaient plutôt dirigés vers la satisfaction du portefeuille que celle des agents, je souhaiterai qu’un organisme indépendant et agréé fasse les mesures nécessaires.

On devrait aussi penser à des solutions palliatives ( ventilateur , eau, durée de travail réduite, etc ...).

Délégation FO au CHSCT Issy les Moulineaux