Autres articles dans cette rubrique

Mots-clés

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / JEAN-CLAUDE MAILLY : « RÉDUIRE LE COÛT DU TRAVAIL EST UNE FAUSSE SOLUTION »

Régimes spéciaux des retraites : « On est prêt à discuter. Mais si l’objectif consiste à dire : on ratiboise tout le monde, c’est inacceptable. Il faut d’abord discuter entreprise par entreprise, sans mettre de date butoir, en prenant d’abord le pouls de chaque fédération. Je ne pense pas que Nicolas Sarkozy ait envie d’un conflit Mais si demain il dit : je passe tout le monde à quarante années de cotisations, ça va réagir. »

Réforme des retraites en 2008 : « Si le gouvernement ne passe pas en force et ne nous met pas une épée dans le dos, aboutir, c’est possible. Quand ? Je ne sais pas ; tout dépend de ce qu’il y a sur la table. Si on arrive à trouver un accord général, tant mieux, si on n’y arrive pas, on se mobilisera. »

Sondages : (Le Parisien : ils montrent que les Français approuvent la réforme des régimes spéciaux) « Les sondages, ça peut varier. N’oubliez pas qu’avant la crise du CPE, la majorité des Français étaient aussi pour le CPE... »

Contrat de travail : « La négociation va être très dure avec le,patronat Il remet sur le tapis le projet de mission. Ce type de contrat existe dans la métallurgie. Cela ne marche pas. En souhaitant par ailleurs allonger la période d’essai du CDI, il nous réinvente le contrat nouvelle embauche (CNE) sous une autre forme. »

Séparation à l’amiable : « Dans la vie, quand on divorce à l’amiable, il y a toujours un juge. Pour le contrat de travail, cela doit être la même chose. On veut bien étudier les moyens de raccourcir la durée des procédures de licenciement, car leur longueur pénalise aussi les salariés. Mais il faut dans ce cas une conciliation prud’homale. » Croissance : « Les mois à venir vont être très importants sur le plan économique. Si le gouvernement opte pour un plan d’austérité ou de rigueur, nous le combattrons. Il faut soutenir le pouvoir d’achat. Réduire le coût du travail est une fausse solution. On va dépenser de l’argent pour rien et cela n’apportera rien à la croissance. »

Hôpitaux publics : « La situation est inquiétante. A force de tirer sur les conditions de travail du personnel soignant, ça va casser. Faute de personnel, des infirmiers et des aides-soignants ne peuvent même plus aller en formation. »