Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / Areva : FO s’inquiète d’une recapitalisation trop éloignée dans le temps

La recapitalisation du groupe nucléaire français par l’Etat, actionnaire à 87%, n’aurait lieu que fin 2017. Mais les difficultés financières s’accumulent.

Fin février, le groupe nucléaire public a annoncé une perte nette de 2 milliards d’euros en 2015 (après 4,8 milliards en 2014) et contracté en urgence un prêt relais de 1,1 milliard pour faire face à ses échéances en 2016. Et le 8 mars, le vice-président d’Areva Mines, Jacques Peythieu, confiait à l’agence Reuters qu’Areva envisageait 100 à 200 suppressions d’emplois supplémentaires (environ 3 000 sont déjà en cours) : « Nous sommes très concentrés sur la réduction de nos coûts et de nos investissements pour faire face à cette période de cours bas (de l’uranium, ndlr) », justifiait-il.

Lire la suite ici