Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / Santé des salariés, une autre victime de la loi Travail

Déqualification de la prise en charge, espacement des visites, la médecine du travail passe également sous les fourches Caudines du texte de loi. Celui-ci ne prévoit plus qu’une « visite d’information et de prévention » après l’embauche et dans un délai qui n’est pas encore fixé. Seuls les salariés affectés à un poste « à risque » bénéficieront d’une visite d’embauche réalisée par un médecin. Les modalités comme la périodicité du suivi médical seront ensuite déterminées par les conditions de travail, l’âge, l’état de santé du travailleur et les risques auxquels il est exposé. Mais qui fixera ces critères ? Le texte de loi a malencontreusement omis de le préciser…