Recherche

Accueil du site / EDF / Nucléaire / Le nucléaire, une filière d’avenir à soutenir, non à atomiser

Le démantèlement de la filière nucléaire civile française n’est plus un risque, mais une réalité. Alors que cette filière, fleuron industriel français, s’exporte et que les compétences qu’elle détient sont reconnues après 70 ans d’investissements et de recherche, elle subit aujourd’hui un véritable abandon de la part de l’État. La confédération et les fédérations FO concernées (métallurgie, chimie, énergie, finances, santé) rappellent leur attachement au développement et à la sécurisation de l’industrie nucléaire dans le cadre d’une véritable politique publique industrielle ambitieuse de l’État.

Pour FO, l’État républicain se doit d’être l’actionnaire majoritaire, voire unique, des entreprises de la filière.

En lien avec l’ASN, l’État doit retrouver un pilotage public, stratégique, énergétique et industriel de la troisième filière française qui compte plus de 220 000 emplois qualifiés et un savoir-faire internationalement reconnu. À défaut, l’ensemble du secteur ne survivra pas à l’atomisation de la filière.

En pièce jointe le communiqué de presse de la Confédération FO.

Pièces jointes