Autres articles dans cette rubrique

Mots-clés

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / La « réformite » ou la maladie de la réforme

Une réunion s’est donc tenue à Matignon sur le dialogue social, à la suite de l’échec de la négociation entre syndicats et patronat. Même s’il n’y est pas obligé, le gouvernement est en droit de se saisir du dossier.

Les deux points délicats concernent les IRP et la représentation des salariés des TPE. Sur les IRP, autant nous acceptons que la DUP (délégation unique du personnel, regroupant DP et CE) puisse monter de 200 à 300 salariés, autant nous n’acceptons pas qu’elle intègre le CHSCT. En effet, même si le CHSCT conserve en l’état son droit d’ester en justice, comment peut-on sérieusement exiger d’un élu du personnel qu’il soit omniscient (DP – CE – CHSCT) ? .... Lire la suite ici.