Recherche

Accueil du site / EDF / Direction / Abandon par l’État d’EDF : la Dette a bon dos

Le Président de la Commission du Développement Durable de l’Assemblée, Jean-Paul CHANTEGUET, s’est montré très inquiet et a mis en garde lundi contre un « bradage » d’EDF.

Les annonces faites par le ministre de l’Économie, Emmanuel MACRON mi-octobre, prévoient de céder entre 5 et 10 milliards d’euros d’actifs détenus par l’État dans des entreprises comme EDF et RTE, dans les 18 prochains mois, afin de réduire l’endettement de l’État.

Dans la continuité de son action du 4 novembre, FO demande à ce qu’on reconsidère la situation, notamment de RTE.

Plus qu’une simple opération financière servant à réduire une dette, le bradage programmé d’EDF et de RTE remet en cause un pan historique de la souveraineté Française.

Ce qui manque aujourd’hui au gouvernement, c’est une vision claire et cohérente des enjeux énergétiques de demain, permettant d’assurer la sécurité des réseaux et de garantir durablement la sûreté des approvisionnements de la Nation.

Pièces jointes