Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / Désintox | La dépense privée représente 265% du PIB

Les contempteurs des services publics et de l’État assènent pour appuyer leurs démonstrations un argument se voulant définitif : la dépense publique représente plus de 56% du Produit intérieur brut. Le sous-entendu est implicite : le secteur privé ne se partagerait que les miettes des richesses restantes soit 43% du PIB et donc l’État couterait trop cher. Or l’économiste atterré Christophe Ramaux démontre dans une tribune publiée sur un blog de rue89 que, calculée avec la même méthode que la dépense publique, la dépense privée représente en France… 265% du PIB.

Démonstration : en 2012 le PIB s’est élevé à 2031 milliards d’euros. La dépense publique est calculée en additionnant les dépenses de fonctionnement des administrations (392 milliards d’euros), les prestations sociales et subventions (643 milliards d’euros), l’investissement (64 milliards d’euros) et les intérêts de la dette (52 milliards d’euros). Soit un total de 1 151 milliards d’euros ce qui représente bien 57 % du PIB.

UNE MÉTHODE DE CALCUL ORIENTÉE

L’économiste a donc appliqué la même méthode pour calculer la dépense privée. Il a additionné les salaires du privé (817 milliards d’euros), la consommation intermédiaire (1764 milliards d’euros), différents impôts (557 milliards d’euros), les revenus de la propriété et les intérêts (597 milliards d’euros). Il a ajouté les prestations privées et transferts (175 milliards d’euros), les investissements (333 milliards d’euros) et enfin la consommation finale des ménages (1130 milliards d’euros). Au total, 5373 milliards d’euros soit… 265% des 2031 milliards d’euros du PIB.

Et l’économiste d’expliquer « on a additionné des flux de dépenses privées dont la somme ne fait en aucun cas “une part” du PIB. Ni la dépense privée, ni la dépense publique ne sont une “part” du PIB. » L’État n’absorbe donc pas la moitié des richesses du pays.