Autres articles dans cette rubrique

Mots-clés

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / POUR FO, LE SMIC DEVRAIT ÊTRE DE 80% DU SALAIRE MÉDIAN

Cette année, quelle sera l’augmentation du SMIC ? Après le « coup de pouce » promis par François Hollande, le nouveau ministre du Travail, Michel Sapin, a tenu à préciser : il n’y aura pas de « saut ».

La question constitue l’un des dossiers prioritaires de FO. Le 29 mai sur France 2, le chef de l’État a confirmé le coup de pouce pour « rattraper ce qui n’a pas été accordé cette dernière année, a-t-il dit, avant d’ajouter : en veillant aussi à ce que cela ne déstabilise pas les entreprises ».

Le SMIC, salaire minimum interprofessionnel de croissance, est automatiquement revalorisé au moins une fois pas an et son augmentation correspond au minimum à l’inflation, plus 50% de l’augmentation du pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier. Nicolas Sarkozy a toujours refusé, tout au long de son quinquennat, de le revaloriser au-delà de l’augmentation minimum légale.

1.340 euros au lieu de 1.100

Au nom de la relance par le pouvoir d’achat, Jean-Claude Mailly propose que le SMIC soit fixé progressivement à « 80% du salaire médian », ce qui ferait un salaire minimum net de 1.340 euros, au lieu des quelque 1.100 euros actuels. Le Secrétaire général de FO rappelle la référence du salaire médian : « 50% des salariés gagnent en dessous, 50% au-dessus. » Après l’augmentation du SMIC, il demande au ministre du Travail de « convoquer les commissions mixtes paritaires dans les branches pour que, là où il y a des minima inférieurs au Smic, des négociations s’ouvrent immédiatement ».