Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Accueil du site / Force Ouvrière / Confédération / MALADIES CHRONIQUES : POUR QUE LE PARCOURS DE SOINS NE SOIT PLUS UN PARCOURS DU COMBATTANT

Le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (Hcaam) propose l’expérimentation, sur quelques territoires, de prises en charge plus coordonnées entre ville, hôpital et médico-social.

Une telle médecine de « parcours » serait, selon lui, plus adaptée à « la prise en charge des soins chroniques et des pathologies multiples ». Cette approche suppose « un travail soignant plus collectif » auquel l’assurance maladie pourrait inciter en faisant évoluer ses modalités de tarification, juge-t-il. Les « tarifications qui ne s’attachent qu’à la rémunération d’actes, d’activités ou de produits, indépendamment du contexte » trouvent ici leur « limite ».

Il convient donc « d’inventer des tarifications incitant à un travail soignant plus transversal entre l’hôpital, les soins de ville et le médico-social ». Le Hcaam estime que la chronicité des maladies invite à encourager la participation « libre et active » des patients à leur « parcours de santé » et suggère de leur proposer « des offres de services personnalisés de soins visant à associer qualité des soins et qualité de la prise en charge financière ».

Ces offres comporteraient « des engagements volontairement souscrits, aussi bien par le patient que par les professionnels soignants, l’assurance maladie et, le cas échéant, une assurance complémentaire ».