Mots-clés

Recherche

Accueil du site / Direction Services Partagés (DSP) / CSP-IT & CSP TERTIAIRE / Organismes / CSP TERTIAIRE / Proposition de déclaration unitaire au CCE du 26 novembre sur la DSP

Depuis un an date de la création de la DSP, l’ensemble des fédérations syndicales travaillent ensemble, agissent ensemble de façon unitaire, avec plusieurs temps forts nationaux, arrêt de travail, invitation du personnel à deux Comité d’Établissement DSP tertiaire sur le dossier localisations de la DSP.

Depuis un an, de réunions de personnel en réunions de concertation, d’initiatives diverses en mobilisations régionales et nationales nous avons ensemble fait évoluer le dossier tant sur la question des effectifs que sur l’avenir des sites.

Pour autant et dans un contexte général déjà très difficile le dossier localisations est particulièrement mal vécu par une grande majorité des agents de la DSP.

Les contraintes, les cadrages imposés par les responsables des projets efficacités RH et CALIPSO étouffent totalement les filières métiers sur les Centres de Services Partagés RH et Comptabilité avec par ricochet des conséquences sur certaines activités AOA en terme de localisation.

L’ensemble des fédérations syndicales vous alerte aujourd’hui sur l’urgence de donner de l’oxygène à la DSP, de donner du temps, aux agents de production mais aussi au management, Il est nécessaire de desserrer l’étau sur les effectifs.

Les bouleversements que viennent de vivre les agents en terme d’organisation, d’outils, de contenu des emplois et des activités, de relations avec les unités partenaires imposent aujourd’hui de donner aux agents, aux structures, le temps de s’installer dans ces nouvelles organisations.

Bien évidemment il importe que toutes les directions d’EDF jouent le jeu dans l’accueil des agents de la DSP qui seront dans l’obligation de changer d’orientation professionnelle en particulier suite au projet localisations.

Les directions doivent d’ailleurs s’engager plus clairement et de façon quantifiée au-delà de la Direction Commerce.

Mais notre sollicitation aujourd’hui, notre alerte, concerne l’urgence absolue de « détensionner » la situation de l’emploi pour préserver la santé des agents, pour permettre de redonner du sens, du contenu aux métiers, pour pouvoir mettre en œuvre toutes les actions de formation nécessaires à toutes les filières tertiaires, pour répondre en temps et en heure et avec la qualité nécessaire aux agents et aux unités partenaires.