Recherche

Accueil du site / Energie / Les Autorités de sûreté britannique (HSE), finlandaise (STUK) et française (ASN) publient une déclaration commune sur la conception du système de contrôle-commande du réacteur EPR.

En cohérence avec cette déclaration, l’ASN a adressé à EDF, après analyse de l’IRSN et consultation du groupe permanent d’experts pour les réacteurs nucléaires, une lettre dans laquelle elle lui demande notamment d’apporter des modifications à la conception de ce système ainsi que des justifications de sûreté complémentaires.

L’appellation « contrôle-commande » regroupe les éléments suivants :

- les capteurs (température, pression ...) ;

- les dispositifs qui élaborent, sur la base d’un certain nombre de données d’entrée, des ordres automatiques pour le maintien des paramètres dans les limites autorisées, ou pour le déclenchement d’actions de protection telles que l’arrêt d’urgence du réacteur ;

- les dispositifs d’interface avec les opérateurs en salle de commande (pupitres de commande, alarmes...).

Ils assurent des fonctions importantes pour la sûreté du réacteur et de ce fait sont soumis à des exigences très fortes.

Pièces jointes